Presque 22 ans!

Salut/Salam et jummah mubarak!

J’espère que tout le monde va bien et que tout se passe pour le mieux.

Me revoilà après des mois d’absence, cette sacrée dépression ne me lache pas d’un poil, particulièrement à cette époque de l’année.

Enfin bref, plus tôt ce semestre, j’ai complété mon application pour la bourse de Schwarzman Scholars. C’est une bourse qui permet à des élèves du monde entier de completer un Masters d’Affaires Internationales en passant une année à l’université de Tsinghua à Pékin, en Chine, tout en développant des qualités de leader, un réseau exceptionel et bien sur des voyages à travers la Chine.

J’ai donc complété mon application, j’ai été invitée pour une interview à New York, et j’ai malheureusement été sélectionnée pour la liste alternative/d’attente de la promotion 2019 des Schwarzman Scholars. Etre choisie pour la liste alternative est un grand honeur pour lequel je suis vraiment très reconnaissante, car non seulement ça signifie que je me suis distinguée parmis les 4000 autres candidats, mais aussi que j’ai toujours une chance de devinir une Schwarzman Scholar.

Cependant, quand j’ai appris la nouvelle, je me suis sentie anéantie. Mon interview c’était tellement bien passée, j’avais rencontré des personnes exceptionnelles et j’avais quittée New York plus confiante que jamais. Donc, quand j’ai appris que je n’avais pas été sélectionnée, j’ai passé une semaine entière dans ma chambre. J’ai manqué les cours. Je mangeais à peine. Je ne voulais parler à personne. J’avais l’impression d’être une ratée, d’être une moins que rien. J’avais l’impression de ne pas être assez bien, de ne pas être assez qualifiée, d’être nulle à #%$*. J’ai passé une semaine à me refaire mon interview dans ma tête, à me demander ce qui avait bien pu mal se passer, ce que j’aurais pu, du, ou ne pas du dire. Probablement l’une des pires semaines de ma vie. Je m’en suis rendue malade, j’ai eu les pires règles de ma vie. Mais alhamdulillah, je vais de mieux en mieux. Et je suis vraiment reconnaissante du fait d’être sur la liste alternative, et j’attends avec impatience et beaucoup d’espoir des nouvelles de mon statut.

En tout cas, cette semaine m’a refait penser à mes plans post-Spelman. À vrai dire, ma santé mentale s’empire d’année en année et il serait peut être mieux pour moi de rentrer à la maison, au moins pour quelques mois. Malgré l’experience incroyable qu’ont été mes années outre-Atlantique, ça n’a pas et ce n’est vraiment pas facile. C’est donc avec impatience que j’arriverai à Charles de Gaulles le 21 mai 2018!

désolée pour la photo flou mais j’avais vraiment envie de montrer mes photos de dernière année!

avec amour, faty.

Laisser un commentaire