Sophomore year, was’ gud?!

Bonjour Bonsoir,
Premièrement je m’excuse de n’avoir rien écrit pendant tout ce temps, mais la vérité est que je n’avais vraiment pas le temps. Je veux être capable d’écrire de long postes et de vous raconter plein de choses, alors j’attends mais au bout d’un moment il se passe tellement de choses que je ne sais par où commencer.
Voilà presque un mois que le premier semestre de ma deuxième année à l’illustre Spelman College a débuté et j’en savoure chaque seconde (du moins j’essaye).
En ce qui concerne ma vie académique, je suis 5 cours ce semestre. Je devais en suivre 6 mais tout ne s’est pas passé comme prévu. De base, je devais prendre Sophomore Year Experience (SYE), HIST 303, Portuguese 201, ADW 220, IS 211 et CWS 270 mais au final pas de ADW, car j’ai change mon minor ni d’histoire, car j’ai été exemptée.
Alors, SYE c’est un peu dans la continuité de First Year Experience et se divise en deux semestres; leadership et public speaking. Je suis dans la section public speaking et ça consiste à nous apprendre a parler, en publique, correctement. Ça n’a pas encore vraiment commencé mais on verra comment ça va se passer pour moi oh grande timide des qu’il y a plus de deux personnes que je ne connais pas devant moi.
Étant une international studies (IS) et comparative women’s studies (CWS) double major, j’ai pour obligation de suivre les classes d’introduction aux disciplines, IS 211 et CWS 270. Et honnêtement, a chaque fois que je vais en cours, le sentiment que je ressens confirme que c’est bien ce que je veux étudier. J’ai toujours été une élève au taux de participation plutôt élevé et ça n’a pas changé. Ce qu’on apprend m’intéresse beaucoup et on est invité à discuter et à analyser les informations que l’on nous donne. J’y prends beaucoup de plaisir. La dernière classe que je suis et qui fut une décisif de dernière minute est une classe de science politique et s’appelle Les droits de l’Homme et la résolution de conflit, ou SPSC 380. Le titre s’explique de lui même 🙂 et je n’ai qu’une seule chose à dire J’ADORE. Pour l’instant on parle des droits humains et de la perception de ce concept dans différentes sociétés autour du monde. Le livre qu’on utilise a une perception assez eurocentriste des droits humains et c’est donc là que l’analyse critique vient en place. À un moment, il compare l’Afrique « traditionnelle » à l’Europe Moderne, en se basant bien-sûr sur le fait que les droits humains sont une notion européenne. Mais comment comparer un système périmé à un système moderne tout d’abord, et comment ne pas prendre en compte la diversité du continent africain, regroupant toute ses différentes cultures et peuple sous un même chapeau et nommer ce dernier « traditionnel »? M’enfin bref.
Comme vous l’avez surement remarque, le nom des classes sont un mix entre l’abréviation de la discipline et un chiffre. Ce chiffre correspond au niveau de la classe, 100 est en général pour les cours d’introductions, ou cours pour les premières années, 200 pour les sophomores, 300 pour les juniors et 400 pour les seniors.
Econtinuo a estudar português, claro.
Pour ce qui est de ma vie sociale et de ma participation à la vie universitaire, j’ai l’honneur de servir en temps que vice présidente de l’organisation des étudiants internationaux (ISO). Je suis aussi à la tête des Étudiants pour la Justice en Palestine (SJP), c’est une organisation nationale par ailleurs dont la conférence aura lieue à San Diego State University, où j’aurais le plaisir de me rendre le 9 octobre prochain. Je fais également toujours parti du Honors Program, duquel je suis une Githii Scholar, distinction attribuée par la directrice du programme pour encourager ma curiosité intellectuelle et féliciter ma participation aux événements organisés ou sponsorisés par le HP. Et finalement, ma participation dans SJP et HP m’a value une place dans le Social Justice Fellows programme. Je fais parti de quelques autres organisations, et j’espère d’ici le semestre prochain commencer un projet qui me tiens vraiment à cœur.

 

PS; désolée pour les accents, mon ordinateur portable a rendu l’âme autre raison pour laquelle je ne voulais/pouvais pas écrire et j’écris avec un des pc de l’école. btw si quelqu’un a mille euros a gaspiller, contactez moi, merci.
Sincèrement,
votre blogueuse favorite,
Faty.

2 Replies to “Sophomore year, was’ gud?!”

  1. coucou, j’aimerais savoir si tu es parti avec un organisme étudier aux États-Unis et dans quelle classe au usa stp

    1. Coucou, non je suis partie toute seule. Je te conseille de lire mon premier article http://www.leblogdefaty.com/2014/03/10/c-est-parti/ et de continuer la lecture ^_^, ça fait beaucoup mais je donne des explications détaillées tout au long de mon parcours qui seraient trop longues à réécrire en un commentaire. bonne lecture !

Laisser un commentaire