Faty, Banlieusarde, française, afropéenne

Salut,

Alors ça fait maintenant presque un an que je suis aux États Unis d’Amérique et, huit fois sur dix, lorsque je me présente, particulièrement à des Noirs Américains, on me pose cette question stupideMais tu viens d’où ORIGINAIREMENT?!? :))))

Tout d’abord, je tiens à dire que je me sens super mal à l’aise la plupart du temps que je rencontre une nouvelle personne, parce qu’on dirait que ça fait parti de la culture américaine que de poser les questions les plus personnelles/intenses lorsque tu rencontres quelqu’un pour la première fois du genre « c’est quoi ton but dans la vie? » ou « combien gagne le gendre du cousin de ton grand père? ». Bon j’exagère un peu, mais vous m’aurez comprise.

La plupart du temps, il me faut énormément de maitrise de soi pour ne pas que je réponde « Tu veux l’adresse de l’hôpital où je suis née? » ou bien « Aubervilliers, neuf-trois, tu connais ou bien? » mais en regardant la personne avec un sourire amical et je leur dit « Qu’est ce que tu veux dire par là? » En général ils me demandent si je suis bien née en France, ce à quoi je réponds que j’y suis née et j’y ai aussi grandi et comme si la conversation n’avait pas atteint un point assez personnel à ce point là, ils ajoutent « MAIS ta famille, elle vient d’où?? » avec un regard confus. Et quand je leur réponds, ils me disent simplement « Oh, donc tu viens d’Afrique. » Depuis quand est de que la France est un pays Africain? :))))

Ne me méprenez pas, je suis très fière de mes origines et de mon patrimoine guinéen, cependant je trouve ça un peu dérangeant que tu ne veuilles pas accepter le fait que je sois Française, à cause de ma Négritude. Tout d’abord, la plupart des gens qui insistent à savoir d’où viennent mes parents comme s’ils travaillaient pour les services de l’immigration, ne serait même pas capable de pointer l’Afrique sur un Mappemonde, et ne parlons même pas de la Guinée. Donc comprenez ma confusion sur votre profond désire de tracer mon arbre généalogique.

Je suis une Afropéenne; J’ai grandi dans la banlieue parisienne, et j’ai été élevée par des parents Guinéens. Je comprends aussi bien le soussou que le français. Je suis allée à l’école en France et j’y ai passé la majeure partie de ma vie, donc oui, si vous voulez mon avis, je suis bien Française. Du moins c’est ce qu’il y a écrit sur ma carte d’identité et sur mon passeport.

Être noire en France, c’est déjà comme être une citoyenne invisible, donc non, je ne te laisserais pas effacer cette partie de moi parce que ça te mets mal à l’aise, ou car, après deux minutes de conversation, tu penses me connaitre assez pour déterminer ce à quoi je devrais m’identifier. Non, je ne te laisserais pas me dire ce que tu penses être le mieux pour moi, parce que, ton opinion sur mes intentions de carrière en temps que diplomate française, c’est le dernier de mes soucis.

Oui, il y a des noirs en France. Oui, je parle français couramment. Non, je ne veux pas « coucher avec toi, ce soir. »

Love,

Faty.

Laisser un commentaire